mai 10

L’Ancêtre

Le monde m’a vu naitre au creux de sa jeunesse

Alors que rien encore ne l’avait agité

Il attendait, paisible, ses enfant premiers nés

Prêt à leur enseigner son ancestrale sagesse

 

Mère, qu’ils étaient beaux, ces êtres encore purs

Façonnés dans la glaise sous un ciel radieux

Portant étoiles au front, lumière dans leurs cheveux

Parés des mille splendeurs de la Dame Nature

 

Ensuite vinrent les fils du roc et des montagnes

Forgeurs de merveilles extraites des sous-sols

Arborant des parures aux arabesques folles

Adoucissant leurs traits, la lourdeur de leur poigne

 

Tant d’autres après cela, chimères et créatures

Sylphes, dragons et fées, en une grande ribambelle

Bientôt tous rejetés par une espèce nouvelle

Issue de mils croisements: l’humain au cœur dur

 

En à peine une vie, tous les autres l’ont fuit

Battus ou exilés dans d’autres dimensions

Tant d’êtres se sont éteints sous sa domination

Seulement arrêtée par sa peur de la Nuit

 

J’ai vu tellement d’horreur, d’innommables actions

Perpétré par ces hommes, ces démons trop humains

Dans ma tour isolée, j’ai protesté en vain

Appelé les Ancêtres, imploré leurs visions

 

Devant leur cruauté, j’ai du briser mes vœux

Reniant ma réserve, je me suis condamné

J’ai envoyé sur eux ma colère, sans pitié

Pour que cessent les massacres, j’ai déchiré les cieux

 

Les quelques survivants sont repartis de rien

Apprenant à subir les lois de la Nature

Beaucoup ont succombé sans espoir de futur

Mais au fil des âges, ils ont appris le bien

 

Et moi dans la prison où mes frères m’ont jeté

Enchaîné où personne n’est jamais venu

Pour une simple leçon qu’ils n’avaient jamais eue

J’ai perdu la jouissance de mon éternité

 

Seuls me restent les rêves où je puis m’épanouir

Evoluer sans entraves au cœur de l’Ether

Contempler simplement les millions d’univers

Attendant que ce cycle me voit enfin mourir.

 


Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 10 mai 2011 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *