janvier 7

Bad Lands -fiction épisodique- 9

Lors d’une de mes errances, j’ai du m’abriter pour la nuit chez un vieil infirme et sa fille. Bien que leur connaissance du monde remontent à presque aussi loin que moi, tout deux semblent sans âge. Le vieillard porte tout un attirail qui dissimule entièrement son corps, marqué, dit-il par les séquelles d’une existence rude. Pourtant, sa fille, qu’il nomme Chira, ne me parait pas le moins du monde marquée par la vie. Elle à l’apparence d’une jeune femme à la beauté simple, uniquement préoccupée par le bien-être de son père.
J’étais venu me réfugier chez eux pour échapper à une tempête et ils m’avaient généreusement offert le souper. Je suis d’un naturel méfiant et n’attire pas vraiment la sympathie de mes contemporains, surtout si ceux-ci aperçoivent mes « outils de travail » que je conserve à porter de mains. Mais, allez savoir pourquoi, je me sentais en confiance et parfaitement apaisé en leur présence. Après un diner plutôt convenable pour une ferme isolée si loin de tout, le vieil homme m’invita à m’installer près de la cheminée et commença à me faire la conversation. Nous échangeâmes des banalités sur le temps et le monde qui nous entourait. Puis il en vint à me raconter un peu l’histoire de son maître qui se révéla passionnante. Selon lui, son maître aurait vécu en des temps très anciens, était un grand héros faisant partie d’êtres élus. Mais à une période sombre de sa vie, il aurait succombé à la part d’obscurité existant en lui. Il aurait alors réveillé une créature démoniaque issue d’un âge oublié et commencé à répandre le chaos et la désolation sur le monde. Pourtant, alors que s’annonçait l’ultime affrontement entre le démon suivi de sa cohorte et l’armée des derniers êtres bons guidée par les anciens compagnons de son maitre, alors même que le sort du monde semblait scellé, un évènement imprévisible se produit. Dans une soudaine prise de conscience de ce qu’il avait déclenché, le héros fit volte-face quand le démon s’apprêtait à broyer une magicienne, ancienne amie dudit héros. Il dégaina son immense lame et fendit la créature en deux. S’en suivit une gigantesque explosion dans les cieux qui annihila la cohorte de la bête et vit le héros chuter dans un abyme, le corps consumé par les flammes. Jamais sa dépouille ne fut retrouvée au fond de cet abyme et l’on entendit plus parler de lui. Le vieil homme termina de conter son histoire avec quelques sanglots dans la voix. Il me dit que lorsque son maitre disparu, il vint s’installer ici pour vivre une vie simple et paisible, rendant chaque jour hommage à ce héros oublié. Lorsqu’il se tût, je surpris une étrange expression dans le regard de sa fille, une sorte d’inquiétude, comme si le vieillard avait violé un secret. Je n’y prêtai pas une grande attention mais le souvenir de ce regard me revint le lendemain, lorsque je croisai sur ma route une femme aux traits de l’espèce ancienne de faery depuis longtemps disparue. Cette voyageuse me demanda si j’avais entendu parler d’un héros des temps anciens, disparu au cours d’une grande bataille. Elle me dit qu’elle cherchait ses descendants car cet illustre aïeul avait sauvé sa mère d’un grand péril et l’avait protégée tout au long de sa vie. Je lui indiquai par pure politesse la ferme du vieil homme et passai mon chemin. Mais un chant léger qu’elle fredonnait me remit en mémoire une vieille histoire qui remontait aux débuts du monde où un être ailé tombé en disgrâce après un mauvais jugement, corrigea son erreur et se cacha aux yeux de tous sous l’apparence d’un infirme pour faire pénitence. Alors je compris le regard de la fille du vieillard et la quête de l’héritière des peuples de faery. Parfois ce monde en déclin me surprend encore de par les rares êtres purs qu’il protège.



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 7 janvier 2012 par Damian dans la catégorie "Bad Lands

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *