juin 8

Hydres

Tant de questionnements, de craintes et de doutes!
Un maelstrom sans fin brouillant l’esprit, les sens,
Me coupe de mes songes et me ronge, en silence.
Incessante rumeur, d’où vient que je t’écoute?

Ta persistante danse sape mon énergie,
Me laisse sans repos, hagard, sans repères.
J’en oublie qui je suis. Lentement, je me perds.
Je ne sais certains jours si suis mort ou en vie.

Mes émotions, troublées, s’éteignent. Apathie.
La plume, l’encre, le beau, plus rien ne trouve grâce.
En moi tant de chaos que mon être se glace.
Mon coeur bat-il toujours ou bien tout est fini?

Suis-je capable encore de sentir, de vibrer?
Tout me semble trop fade, trop pâle, sans saveur.
Mon âme brûle-t-elle encore? Et le feu de mon coeur?
Vivre sans ressentir, est-ce encore exister?

Allons, cesse, tempête! Il me faut me reprendre!
Je veux revoir la Joie, l’Amour, la Beauté!
Les sentir en mon être fleurir et m’apaiser!
Hideuse morosité, je m’en vais te pourfendre!

J’ai trop vécu l’Ennui, le Spleen et la Tristesse!
Il me faut maintenant comme nippes les quitter.
Dès lors, s’ils s’approchent, je m’en vais les chasser
Pour qu’enfin, en mon âme, le bonheur renaisse.



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 8 juin 2017 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *