août 17

Eole

J’ai vu tant de ténèbres et si peu de merveilles,
Tant d’ombres silencieuses et si peu de soleil
Que d’une noire humeur mon coeur reste marqué.
Une gangue mortifère que je souhaite briser.

J’ai trop longtemps eu mal, arpenté mes enfers,
Inhalé tant de souffre et de larmes amères
Qu’à présent je ne puis plus leur poids supporter.
J’aspire à d’autres lieux, une vie renouvelée.

Loin des miasmes putrides, de l’écoeurante bile,
Je veux m’émerveiller de sons, d’éclats subtils,
D’alléchantes saveurs, de couleurs rayonnantes,
Effacer la douleur par des joies apaisantes.

Une entité solaire débordant d’énergie
M’insuffle sa puissance, chasse ma léthargie.
Elle réveille en moi l’envie de liberté,
La soif de découvrir, de vivre et de rêver.

Sous son radieux regard, je sens mes peurs mourir,
Mes blessures passer et mes larmes tarir.
Sa détermination et sa ténacité
Ont ressoudé mon coeur et mes ailes déchirées.

J’attends l’instant propice, le moment de l’envol
Pour enfin m’élever, m’arracher à ce sol.



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 17 août 2017 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *