novembre 15

Hod

Assez de ces teints ternes et de ces tristes mines!
Je préfère une vie d’éclatantes couleurs
Lorsque après une averse, lavé de ses humeurs,
Le monde reprend vigueur, d’un souffle s’illumine.

Pourquoi tant de fadeur et de teintes fanées?
Que jaillisse l’énergie en palettes vivantes:
L’éblouissant azur, la sublime amarante
Le bleu sombre et profond d’une mer déchaînée!

Si l’on saigne, que le sang scintille comme rubis
Si l’on brûle, que les flammes brillent en langues cuivrées
Sous l’orage, que les cieux se couvrent de noires nuées
Et que la foudre frappe, déchirant cette nuit!

Que s’effacent les navrantes, les timides pastelles!
La terre doit resplendir de ses ton brun et cendre
L’émeraude des feuillages dans l’air doit s’étendre
Et raviver le cœur d’une féerie rebelle.

Chassons les nappes grisâtres des tueuses industries!
Lavons cette planète de ce qui l’empoisonne!
Des êtres qui l’occupent, combien encore frissonnent
Alors qu’elle fait entendre quelque chant d’agonie?



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 15 novembre 2018 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *