mai 10

L’aventureux

Bientôt je partirai sur cette étrange route

Je laisserai mes pieds suivre leur propre voie

Délaissant mes travaux, je me rêverai roi

Le long des pâturages où seul le vent s’écoute

 

Je filerai au gré de ses courbes sinueuses

Ne songeant qu’au lointain, aux surprises à venir

N’ayant pas d’autre but que de les parcourir

Assoiffé d’espérances, de rencontres heureuses

 

Demain je partirai sur ce chemin de terre

Je chausserai mes bottes, partant à l’aventure

Ecoutant les échos, les silencieux murmures

De la voute céleste, mystérieux univers
Je me ferai camelot, artiste itinérant

Profitant des ressources de notre mère nature

Marchant vers l’inconnu, n’ayant pour nourriture

Que l’envie d’avancer, toujours vers le couchant
Hier je suis parti sur ce ruban de pierre

Avec pour seul bagage mes belles résolutions

M’élançant d’un bon pas vers d’autres horizons

Coiffé de mon panache, le port altier et fier
Mais à la nuit tombée, après des heures d’errance

Mon si bel optimisme s’est évanoui

Je croisais le passage d’une terrifiante harpie

Qui me déchiqueta pour voler mon essence
A cette heure où mes jours se sont bien envolés

Voyez tout ce qu’il reste de ce simple rêveur

Je ne suis plus qu’une ombre, sinistre à faire peur

Hantant une maigre tombe perdue dans les fourrés.


Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 10 mai 2011 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *