mai 9

Hanté

Sur les ailes d’un oiseau arpentant les nuées
En route pour le domaine où plongent mes racines,
J’ai croisé le chemin d’une étrange Mélusine
Qui d’un éclat de rire a mon cœur engeôlé.

Instants divins et simples où nous pûmes deviser
Tout deux, nous commençâmes à nous livrer un peu.
Les eaux de son regard brillant de mille feux
Lentement m’envoûtèrent pour ne plus me quitter.

Hélas, le charme prit fin, le temps reprit son cours
Ma craintive nature, l’infâme, me rattrapa.
Au terme du voyage, je l’abandonnait là
Sur les rives de cette ville où sombrent les amours.

« Faible! Vil couard! Tu t’en repentiras! »
M’apostrophe mon cœur en son feu ravivé.
Cette erreur me consume, plaisamment attisée:
Ses yeux couleur d’émeraude me brûlent de leur éclat.

J’en appelle aux puissances régissant l’univers:
Accordez-moi la chance de corriger ce choix!
Laissez-moi humblement revenir sur mes pas,
Révéler à la belle l’émotion qui m’enserre!



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 9 mai 2019 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *