mai 24

Eden

J’ai vécu mille vies à t’attendre ici-bas,
Belle rose, tendre cœur, venue d’une autre sphère.
J’ai connu joies et peines, ri, pleuré, tant souffert
Avant de voir enfin de ton regard l’éclat.

J’ai tant côtoyé l’ombre qu’elle vint ronger mon âme,
Resserrant patiemment son étreinte mortifère
Jusqu’à ce qu’en ce monde rejaillisse ta lumière
Chassant l’avide brume et son cortège infâme.

Ma déesse, mon archange, toi si humble et puissante,
Te trouver en ces lieux après tant d’avanies
Me laisse tout à la fois stupéfait et ravi.
Serai-je digne encor de toi, radieuse amante?

Tout ce temps, ces éons m’ont abîmé, usé.
Mille blessures ont vu se racornir mon cœur.
Retrouveras-tu en moi sous le voile de douleur
L’être qu’en un autre âge tu avais tant aimé ?

Certains chemin m’ont vu brisé quelques serments,
Parfois me parjurer, salir mon honneur;
Ma part ténébreuse accomplit des horreurs;
Trouverai-je grâce à tes yeux malgré ces égarements?

Le ciel fasse que ce jour où je sens ta présence
Ne soit pas qu’illusion nourrie de souvenirs.
Sans toi, je ne suis rien qu’écho sans avenir,
Reflet pâle, moribond, d’une onirique essence.



Copyright © 2014. All rights reserved.

Ecrit 24 mai 2019 par Damian dans la catégorie "Eclats d'âme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *